L’acceptation de soi

J’ai fait une découverte incroyable: Franck Lopvet ou l’homme qui démystifie l’Homme, l’homme qui t’aide à tout dédramatiser en t’expliquant qu’il n’y a pas d’autre but dans la vie que de VIVRE…

ça paraît évident dit comme ça mais sa démarche est libératrice, simple et directe; il va droit au but! J’adore…

Dans sa vidéo L’acceptation de soi, il explique CE QUE JE REPETE TOUS LES JOURS : ton cerveau ne fait pas la différence entre ce qui est réel et ce que tu imagines!!!

Sauf qu’il va plus loin bien sûre (et je n’ai saisi que ce que je suis capable de saisir aujourd’hui!), en te montrant que tu crées carrément la réalité que tu souhaites. Ses mots exacts:

« On a toujours exactement ce qu’on veut. (…) Si je vibre ‘Le monde est agressif, le monde est dangereux’, je finis par faire une expérience concrète qui me prouve mon système. (…) Tout ce que l’on pense devient vrai dans son système. »

Tu pourras toujours prouver que tu as raison car tu vas attirer ce que tu crois. C’est une question d’énergie.

Face à ça, il est donc possible de t’attirer le meilleur car il te suffit de modifier ce que tu « envoies » à l’univers ; si tu commences à t’aimer, tu vas recevoir de l’amour, concrètement. Mais il ne s’agit pas de chercher à se changer, se modifier, se transformer…car ce serait du déni. Plus tu t’entêtes à vouloir te changer, plus tu luttes contre toi-même.

Il s’agit de t’accepter, là maintenant, tel que tu es. Accepter tes hauts et tes bas. Tes qualités et tes défauts. Tu n’es pas la victime de toi-même et de tes agissements, tu es simplement toi-même avec ta part d’ombre et ta part de lumière.

Ne porte pas des oeillères en te jugeant meilleur que telle ou telle personne, reconnais plutôt ce qui est similaire chez l’autre, ça te donnera beaucoup plus d’informations sur toi-même!

« L’idée du boulot, c’est d’arrêter le boulot sur soi. » Si tu travailles sur toi, c’est que tu cherches à t’éloigner de ce que tu es, voilà ce que révèle Franck. « Aimer ce que l’on est c’est simplement le reconnaître ».

« On a peur d’être décriés dans nos choix » dit-il, alors on ne fait pas vraiment les bons choix. On fait des mauvais choix constamment parce qu’on les fait de façon inconsciente, et pas en pleine conscience donc pas vraiment en lien avec nos aspirations, nos besoins profonds.

Si tu as peur de ce que la vie te réserve, la question que tu peux te poser c’est : Est-ce que tu prends plus de risques en étant vraiment toi-même qu’en continuant de jouer le rôle de celui ou celle que tu te forces à être? Est-ce que ce ne serait pas plus simple si tu arrêtais de t’évertuer à devenir un ou une autre (plus sérieux, plus contrôlant, plus intelligent, plus fort)?

 

Vivre dans un système de croyance te maintient dans ton système de croyance!

« Quand je sais instinctivement (et instinctivement ça suffit largement), simplement ce que j’ai envie de faire et dans quelle direction j’ai envie d’aller, je plonge corps et âme là-dedans et j’arrête de chercher la validation. »

Ose faire des choses nouvelles, dire ce que tu as découvert, sans attendre de validation, sans te soucier de si tu as obtenu l’autorisation ou non.

Tu vas pouvoir vivre une expérience riche si tu te permets de tenter quelque chose sans chercher à satisfaire les autres, en osant le faire quitte à les décevoir!

Lâche l’angoisse et la peur de manquer de contrôle, fais ce qui te fais vibrer sans en attendre quoi que ce soit! Tu ne seras plus déçu!

« La vie se charge simplement d’apporter les pièces de théâtre nécessaire pour que les émotions qui doivent être vécues soient vécues. » C’est à chacun de reconnaître ce qui l’anime, tant que ce n’est pas fait, tant que tu n’es pas aligné avec, la vie ne t’apportera que ce qu’il faut pour que tu les reconnaisses enfin. Et ensuite, tu découvriras les cadeaux qu’elle te réserve. Derrière chaque BLESSURE se cache un CADEAU. La découverte de qui tu es, ta mission.

 

« Le comment on va s’en sortir, c’est quand on croit qu’on doit s’en sortir »! Parce que tu crois que le monde est contre toi! C’est ton système de croyance qui t’enfonce, c’est ça l’auto-sabotage!

Selon Franck, nous vivons les émotions que nous choisissons car personne ne peut nous forcer à être triste ou en colère, c’est nous qui en avons le pouvoir.

Lorsqu’on est, seulement, lorsqu’on ne fait qu’être, on agit sans lourdeur, sans sérieux et la vie se simplifie.

Franck va plus loin en parlant notamment des liens de cause à effet pour la seconde partie de la vidéo, la relation qu’il y a entre une personne qui se maltraite devant le miroir et la colère qui monte chez quelqu’un d’autre de l’autre côté de la planète. On vibre quelque chose et on reçoit la même chose!

En conclusion

Franck : on entend partout la notion que nous avons la divinité en nous, au creux de notre coeur, qu’il nous faut nous aimer nous-même pour y accéder…pas simple!

Franck nous aide en nous disant que nous pouvons accéder à notre grandeur, à notre grand NOUS, en imaginant un minuscule espace dans notre coeur, à l’intérieur duquel il faut passer en se rendant tout petit pour y accéder. Devenir petit, c’est accepter ce que l’on est sans devoir devenir meilleur pour pouvoir atteindre la meilleure version de soi-même.

Si tu veux quitter ce faux sentiment d’être une victime : http://changerpouravancer.com/sortir-du-role-de-victime

A ce Propos

Cet article t’as plu ?
Va encore plus loin en téléchargeant mon guide « 3 bonnes habitudes vers une vie épanouïe », qui propose 3 solutions faciles à adopter pour t’apaiser en moins de 7 jours: clique ici pour le télécharger tout de suite!

 

Franck en vidéo:

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *